Tester la fermeté du matelas : indispensable pour faire le bon choix

Sommaire

Les fabricants disposent de plusieurs degrés de fermeté pour qualifier leurs matelas. Cela dit, comme il n’existe aucune uniformisation entre les marques concernant la fermeté, le meilleur moyen de se rendre compte du degré de fermeté d’un matelas est de l’essayer.

Tous nos conseils pour faire le bon choix !

Étiquetage problématique : les degrés de fermeté

Le premier problème de la fermeté, c’est l’étiquetage. Chaque fabricant de matelas propose aux clients plusieurs degrés de fermeté (ferme, mi-ferme, très ferme, etc.) :

  • L’inconvénient étant qu’aucune norme législative n’encadre ces divers degrés de fermeté.
  • Ainsi, pour un même qualificatif (« ferme » par exemple), les matelas de différentes marques varient en densité.
  • Vous devrez donc essayer votre matelas afin de déterminer vous-même de sa fermeté.

Comment tester la fermeté de son matelas ?

Alors comment estimer la fermeté de votre matelas au moment de l’essayage ? Avant tout, il convient de rappeler qu’un matelas ferme n’est pas forcément celui qu’il vous faut :

  • On recommande simplement des matelas suffisamment fermes pour assurer un maintien minimal de la colonne vertébrale.
  • La fermeté du matelas est à juger selon votre morphologie :
    • le degré de fermeté représente l'intensité avec laquelle le matelas réagit aux pressions de votre corps ;
    • ce niveau de pression peut être fixé grâce à votre rapport poids/taille : plus l'indice est élevé, plus vous avez besoin d’un matelas ferme.
  • Par ailleurs, on reconnaît habituellement un matelas trop dur lorsque celui-ci laisse un espace entre vos reins et le matelas.
  • Un matelas trop mou se jugera à l’enfoncement des coudes. Si vous avez tout simplement l’impression de vous enfoncer dans le matelas, pas de doute, il est trop mou !

Pour les couples :

  • Si votre corpulence n’est pas la même, il faudra faire attention à l'épaisseur du matelas :
    • le plus léger du couple ne s'enfoncera pas beaucoup mais le plus lourd va s'enfoncer dedans sans ressentir la fermeté du sommier en dessous ;
    • le plus léger le trouvera ferme alors que le plus lourd du couple le trouvera souple.
  • Dans ce cas, mieux vaut choisir un matelas plus souple plutôt que de prendre le risque que l’un des deux ne dorme sur du trop ferme.

Pour bien dormir et profiter au maximum d'un matelas confortable, suivez nos conseils !